LE LIVE

05.02.2016

Smart City : Et si l'on concevait la ville comme une start’up ?

Jusqu’à présent, la ville et ses enjeux vus sous l’angle du numérique n’ont pas réellement connu le développement attendu (ou disons souhaitable). Nous retrouvons d’un côté, la recherche sur les thématiques urbaines liées à la métropole du futur  — urbanisme, mobilité, énergie, habitat, solidarité, santé, sécurité, économie —, et de l’autre, ce que l’on va appeler l’innovation numérique — Internet mobile, réseaux, Big Data, objets connectés, data visualisation, Cloud, etc. En d’autres termes : d’un côté le réel, et de l’autre le virtuel ; oppositions simplistes qui devront nécessairement être dépassées.

La ville intelligente, puisqu’il s’agit bien là des enjeux d’une ville intelligente, reste à inventer. Chantier colossal, et pour le moins passionant, qui devra mobiliser toutes les bonnes volontés : urbanistes, élus locaux, investisseurs, designers, économistes, chercheurs, start-up,  sociologues, etc.

Lors de la conférence Toulouse Smart City, consacrée au dit-sujet, nous avons relevé cinq enjeux majeurs, et non des moindres :

  • le nécessaire décloisonnement des services (Open Data), sujet semble-t-il des plus délicats
  • la transparence des données et de leurs traitements (Big Data), éloignant tout fantasme d’une métropole type Big Brother
  • l’inéluctable développement des réseaux physiques (énergie, cables, Internet, cellulaires, transports publics) ; secteurs touchant autant à la maîtrise de l’énergie, qu’à la fluidité des transports urbains ou à la mise en place d’une Wifi gratuite par exemple.
  • la place accordée à la participation active des citoyens (et à leur bonheur !)
  • enfin, et surtout, l’importance de l’esprit pionner des start-up

A propos de ce dernier point, la place stratégique accordée désormais par les grandes métropoles aux pépinières de start-up, et autres incubateurs, en est certainement la preuve.

Et c’est peut-être justement cet esprit — l’esprit pionner des start-up — qui devra animer les acteurs de la ville intelligente.

THIERRY AOUDJA, fondateur de trois minutes d'avance