LE LIVE

01.03.2015

Notre spécialité : le retour de services !

Paradoxalement, les success story du web sont essentiellement dûes au fait qu’elles proposent systématiquement aux consommateurs une conséquence palpable dans leur vie réelle.

Qu’elle soit économique, culturelle, matérielle ou sociale (mode relationnel), il s’agit là d’une condition essentielle. Tout succès —  commercial, cela va sans dire — impose encore et toujours un retour concret et réel à l’autre bout de la chaîne, dans la vraie vie du consommateur. Les exemples ne manquent pas et nous ne citerons ici que les plus visibles. Google, retour réel : la réponse immédiate à une question, Meetic — retour réel : une rencontre sur une terrasse de café, Amazon, Le Bon Coin — retour réel : l’objet tant désiré, les réseaux sociaux — retour réel : son propre cercle relationnel, Wikipedia, You Tube, retour réel : l’accès gratuit à la culture. En conclusion, pas de retour sans service ! La métaphore tennistique s’arrêtera là.

C’est précisément la question que devrait se poser constamment les marques et leurs communicants, une question qui devrait être gravée sur le fronton des agences de communication et des salles de réunion : quels retours ? pour quels services ? Parce que ce sont bien aujourd’hui les désirs des consommateurs qui guident les marques — et non le contraire. L'usage est désormais établi. Pas de retour arrière possible. Le cercle vertueux de la communication digitale consiste en fin de compte à déclencher simplement une action bénéfique dans la vie réelle du consommateur (IRL) et c'est bien ainsi.

Cette règle (si simple) reste et restera notre spécialité, notre plaisir, notre crédo.

Voir l'étude de cas Hippopotamus

THIERRY AOUDJA, fondateur de trois minutes d'avance